naturopathie

Le maca

Le maca est une plante très populaire au Pérou, c’est d’ailleurs dans ce pays lointain que je l’ai découvert. Le maca, ou Lepidium Meyenii, est consommée par les peuples andins depuis plus de 4 000 ans. Aujourd’hui, sa poudre apparaît partout, et ce n’est pas un hasard. Les propriétés de ce tubercule jaune étaient déjà reconnues par les Incas, poussant à plus de 3 500 mètres d’altitude, c’est une plante robuste voire un super-aliment et fait partie avec fierté des adaptogènes.

Mais alors, qu’est-ce que signifie « adaptogène » ? Derrière ce terme se cache la superbe capacité d’une plante à s’adapter aux différents stress du sujet : stress biologique, cellulaire, mental (travail, famille)… Et comme finalement peu d’aliments poussent à plus de 3 500 mètres d’altitude, le maca est un allié précieux en ce qu’il permet de lutter contre les carences et par extenso contre la fatigue.

Que contient le maca ?

  • Protéines (avec 19 acides aminés)
  • Zinc, Fer, Cuivre, Manganèse, Potassium, Calcium, Phosphore, Magnésium, Sélénium…
  • Vitamines A, B1, B2, B3, C
  • Antioxydants
  • Fibres

Pour qui ?

Les apports en protéines et en acides aminés (AA) du Maca rendent ce tubercule très intéressant chez les sportifs ou les végétariens. Tonifiant général, c’est un excellent moyen de se dynamiser sans recourir à de la caféine ou à des ingrédients malsains. Le Maca permet une meilleure récupération musculaire, de même en cas de stress, de travail important ou dans la vie étudiante puisque la récupération se fera également sur le plan cérébral. C’est un excellent boosteur de l’immunité, en cette période de déconfinement, il paraît ainsi très approprié.

Au Pérou, le Maca est particulièrement connu pour ses propriétés agissant sur le système endocrinien. En effet, cette plante régule les hormones et permet d’atténuer les SPM ou de vivre mieux l’étape de la ménopause. De ce point de vue, ce sera un véritable ami concernant les désirs de grossesse et en cas de baisse de libido. Je le recommande particulièrement à toutes celles qui vivent douloureusement leurs menstruations, c’est devenu chez moi depuis 4 ans un véritable compagnon du quotidien.

Évidemment, le Maca est particulièrement indiqué en cas de carences, notamment en Fer, il sera très apprécié après un jeûne ou en cas d’anorexie. Dans ce dernier cas, la stimulation des hormones permettra de rééquilibrer les troubles menstruels voire l’absence de règles que peuvent engendrer ce genre de pathologie.

Où en trouver et quelle consommation ?

Son goût étant proche du caramel, j’en prends régulièrement en poudre, 1 à 2 cuillères à soupe par jour suffisent. Le goût peut paraître particulier pour certaines personnes, dans ce cas là des comprimés seront bienvenus. Vérifiez toujours sa provenance en veillant à ce que le Maca soit originaire du Pérou ou de Bolivie. Évitez toute agriculture qui ne soit pas sud-américaine et prenez-le toujours issu d’une agriculture biologique.

Vous pouvez le consommer dans vos petits-déjeuners : en porridge, en smoothies, dans vos desserts, avec un yaourt végétal, dans vos gâteaux…

2 réflexions au sujet de “Le maca”

Répondre à The Toucan Therapy Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s