naturopathie

5 habitudes pour vivre heureux en ville

De vivre en ville, découlent plusieurs automatismes, de l’anxiété, de la pollution, une surcharge émotionnelle et auditive. Il est important de se fixer quelques habitudes afin de conserver une paix intérieure nécessaire au bonheur et à l’épanouissement personnel. Sachez enfin que l’OMS constate que 63% des décès annuels sont directement imputables à la vie en ville. D’autre part, il y a deux fois plus d’individus atteints de schizophrénie en zone urbaine que rurale. Vivre en ville est un enjeu santé que vous devez prendre en mains, et voici comment.

Habitude #1 : se promener dans une aire naturelle

Comme expliqué dans ma vidéo youtube sur le Shinrin Yoku, la simple vision d’un lieu urbain stimule notre taux de cortisol. Le cortisol est une hormone stéroïde qui nous permet de réagir en cas de danger, si son taux reste élevé, cela favorise une prise de poids, une tension musculaire, une respiration peu fluide, une fatigue et une irritabilité. Il importe de se ressourcer dans des parcs ou des forêts environnant la ville. L’idéal serait de passer par un parc se trouvant sur votre itinéraire à chaque fois que cela est possible, et d’y marcher deux à trois heures par semaine minimum. Et, s’il est possible pour vous de faire des petites escapades à la campagne, c’est encore mieux ! La forêt et ses arbres, notamment par leurs phytoncides, boostent notre système immunitaire, nous apportent calme et sérénité. N’hésitez pas à visionner la vidéo Youtube pour tout savoir.

Habitude #2 : éviter au possible les transports en commun

Le métro est l’exemple parfait du transport en commun anxiogène : lieu sous-terrain et fermé, lumières artificielles qui violentent, individus pressés pouvant bousculer. Mieux que ça, il est possible d’attraper des virus ou des bactéries, ce genre de lieux communs n’étant pas vraiment synonyme de propreté. Sensation de promiscuité, brouhaha et odeurs fortes, il est préférable si votre destination n’est pas très loin de votre lieu d’habitation, de marcher ou d’opter pour le vélo. Non seulement cela vous évite tous les désagréments du métro, du tram ou des bus (surtout s’il y a des embouteillages), mais en plus vous permettez à votre corps de se mouvoir ! N’oubliez pas qu’il est plus que recommandé de marcher minimum 10 000 pas par jour. Et d’ailleurs, cela rejoint l’habitude n°3.

Habitude #3 : pratiquer une activité physique

L’activité physique est nécessaire pour entretenir correctement l’esprit et le corps. Les personnes sédentaires ont une durée moyenne de vie inférieure aux personnes actives. Rester assis ou statique toute la journée n’est pas du tout une bonne chose pour l’être humain. Notre corps a besoin de se bouger, de se dépenser. Et il est désormais reconnu que pour éviter les tensions musculaires, il faut de l’activité physique. En effet, les muscles sont soutenus par les fascias, composés de tissu conjonctif, de fibres de collagène, d’eau, de protéoglycanes et d’élastines. Mais ces fascias jouent aussi un rôle structurel, ils maintiennent le corps dans son intégralité, sans eux, notre corps se disloquerait. Un fascia en bonne santé est un fascia mobile, s’il n’est pas souple mais rigide, alors on ressent une raideur et de la douleur. À cela s’ajoute la tension entraînée par le stress. Or, un corps rigide est plus susceptibles de se blesser. Il convient donc de recourir à une activité physique puisqu’elle assouplira les fascias.

Habitude #4 : s’octroyer un temps de calme

En ville, sonnent les voitures et leurs coups de klaxon, grondent les moteurs des bus, tintent les sonnettes des vélos, abrutissent les perceuses des travaux et bourdonnent les passants. Il n’est pas étonnant d’avoir mal à la tête, de se sentir oppressé, trop plein de ce vacarme quotidien. Concoctez-vous des petits instants de quiétude entre vous et vous-même. Le matin, avant de vous lancer dans vos opérations de la journée, fermez vos yeux, inspirez 5 secondes, expirez 5 secondes, recommencez ainsi quelques minutes. Faîtes-en de même le soir, en rentrant ou au coucher, et si vous le pouvez, faîtes le à midi avant l’heure du déjeuner. Veillez également à respirer avec le ventre, à le gonfler à l’inspire et à le vider entièrement à l’expire. Vous pouvez de la même façon vous octroyez des moments de douce vacuité, laissez votre esprit divaguer, ne faîtes rien sinon que reposez votre mental sans cesse sollicité par l’extérieur et par les réseaux sociaux.

Habitude #5 : souriez

Croiser des personnes qui froncent les sourcils, affichent une moue désinvolte n’est pas très enthousiasmant. Le sourire et l’optimisme sont contagieux ! N’hésitez pas à sourire aux passants, aux inconnus, le bonheur se transmet heureusement, offrir un sourire à quelqu’un va peut-être enjoliver sa journée. Au pire, cela ne suscitera aucune réaction, au mieux on vous renverra un sourire. Dans un siècle comme le nôtre où l’individualité prime, il est agréable d’enclencher un peu de lien entre nous qui sommes des êtres sociaux, ne l’oublions pas. Le contact avec l’autre est un élément à ne pas négliger, alors n’oubliez pas, souriez.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s