Ma petite herboristerie, naturopathie

Le basilic – Ocimum Basilicum

Le basilic, ocimum basilicum (OC), est une herbacée annuelle, dont les tiges ramifiées portent des feuilles pétiolées à la fois ovales et opposées. Les fruits sont tétrakènes (quatre akènes). On reconnaît le basilic à son odeur particulière, très aromatique. Originaire d’Asie, le basilic a été implanté en Europe grâce à ses qualités aromatiques et médicinales. C’est un ingrédient phare de la cuisine italienne et plus largement de la cuisine méditerranéenne. Sa riche teneur en polyphénol et en flavonoïdes, font du basilic (OB) un aliment important d’une cuisine saine.

Ocimum Basilicum, The Toucan Therapy

Les actions

Le basilic (OC) est indiqué pour une pluralité d’actions. Il agit comme un antidépresseur-like, un sédatif et un anxiolytique sous forme d’huile essentielle. Une étude menée sur les souris a prouvé l’efficacité des huiles essentielles de l’OC en cas de maladie neurodégénérative progressive comme l’Alzheimer. L’OB a diminué la manifestation de la dépression et a contré l’altération de la mémoire à court-terme après une exposition à un stress léger chronique imprévisible. L’OB a ainsi une réelle action dans les troubles de la mémoire et dans les changements neurodégénératifs de l’hippocampe. L’OB a régulé à la hausse le taux de corticostérone sérique, de protéine hippocampique du récepteur des glucocorticoïdes.

L’eugénol contenu dans le basilic (OC) lui permet de réduire l’agrégation plaquettaire chez plusieurs animaux, il serait ainsi tout à fait indiqué pour prévenir les maladies cardio-vasculaires. Une étude sur des rats a démontré que 0.5 g/kg d’extrait de basilic réduit l’hypercholestérolémie en supprimant la contraction artérielle induite par la phényléphrine. Les effets sont positifs concernant la pression sanguine, l’hypertrophie cardiaque et l’hypertension.

Le basilic (OC) a prouvé son efficacité lors de problématiques liées aux voies respiratoires supérieures, notamment lors de toux, rhume, bronchite, pleurésie, de dyspnée, de tuberculose et d’asthme. Le basilic a un effet bronchodilatatoire et vasodilatatoire.

Le basilic (OB) contient des composants actifs antidiabétiques, aidant ainsi l’augmentation du niveau de glucose dans le sang. Les phénols du basilic inhibent l’alpha-amylase, l’alpha-glucosidase, le maltase intestinal et le sucrase. D’autres études sur les rats ont démontré la baisse significative du taux de sucre sanguin avec une meilleure tolérance au glucose. Le stress oxydatif concorderait avec la pathogenèse ainsi que la complication du diabète à cause de la lésion des cellules bêta-pancréatiques, de la peroxydation lipidique, et de la carbonylation des protéines avec élévation des taux d’analine et d’aspartate transférase. Les extraits de feuille de basilic empêchent justement la peroxydation lipidique, maintiennent des niveaux normaux d’alanine et des taux d’aspartate transférase.

Le basilic soulage la sphère gastrique, notamment en cas de problématiques comme la constipation, l’ulcère gastrique, les dyspepsies… Il permet également d’inhiber le développement de certains parasites comme le Blastocystis hominis qui provoque des diarrhées et des douleurs abdominales. Le basilic a également une action efficace contre H. Pylori.

Le basilic est également connu pour ses propriétés anti-inflammatoires et antalgiques. Ses esters (acide rosmarinique) font du basilic un élément très intéressant en cas d’arthrite, de rhumatismes et d’athérosclérose. L’acide rosmarinique agit pour inhiber la COX-2, l’iNOS), réduit le taux de cytokines et de messagers pro-inflammatoires (interleukine 6), la PGE2 et le facteur de nécrose tumorale, il permet l’augmentation des anti-inflammatoires (interleukine 10).

L’acide rosmarinique de l’OB, les acides caftarique et chicorique font du basilic une plante chimiopréventive. Ses antioxydants ont une activité antiproliférative et cytotoxique permettant l’apoptose accrue et l’inhibition significative des cellules cancéreuses en cas de cancer du sein, du col de l’utérus, du côlon, du pancréas, de la vessie.

Récapitulatif des actions :

  • Antidépresseur-like, positivant, neurorégulateur
  • Anti-inflammatoire, antalgique
  • Vasodilatateur, bronchodilatateur
  • Anti-infectieux, anti-viral
  • Aérophagies, insuffisance pancréatique, fièvre, spasmes
  • Prostatite, infection urinaire
  • Hypoglycémiant

Consommation

Le basilic (OC) peut s’utiliser sous différentes formes : en infusion (une poignée à mettre dans de l’eau bouillante hors du feu, laisser infuser 5 à 10 minutes en couvrant), en huile essentielle ou encore sous forme de poudre (complément).

Ma sélection

Infusions chez La Ferme du Bien-Être, Gerardmer
Huile essentielle chez Ômsens
Complément, basilic sacré (actions similaires et soutenues) chez Hygée en association avec l’ashwagandha

Bibliographie

Sestili, P., Ismail, T., Calcabrini, C., Guescini, M., Catanzaro, E., Turrini, E.,… Fimognari, C. (2018). Les effets potentiels d’Ocimum basilicum sur la santé: un examen des études pharmacologiques et toxicologiques. Opinion d’expert sur le métabolisme et la toxicologie des médicaments

Ayuob, NN, El Wahab, MGA, Ali, SS et Abdel-Tawab, HS (2018). Ocimum basilicum améliore les changements neurodégénératifs induits par le stress chronique chez la souris dans l’hippocampe. Maladie métabolique du cerveau

Atlas des plantes médicinales et curatives, terres éditions, 2019

Pierre Franchomme, Daniel Pénoël et al., L’aromathérapie exactement, Roger Jollois, 2001

https://www.futura-sciences.com/sante/questions-reponses/nutrition-basilic-sont-bienfaits-sante-7980/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s